tabac-conseil

Quels sont les effets du vapotage sur la santé ?

Bien que le vapotage s’avère moins dangereux que la cigarette, il existe cependant très peu de moyens pour contrôler les substances placées dans les liquides à vapoter. Ainsi, savoir précisément les variétés d’ingrédients respirés est de ce fait assez limité pour les fumeurs. C’est pour cette raison que le vapotage fait naître certains risques sur la santé. On vous invite à lire cet article pour en savoir plus sur ce sujet.

Liquide à vapoter : sources de substances toxiques

En effet, la nicotine n’est nullement pas la seule substance toxique présente dans les produits de vapotage. Il existe également d’autres substances toxiques à la santé telle que la glycérine végétale et le propylène glycol. Certes, ils sont jugés sans risques dans d’autres utilisations comme la cosmétique et les édulcorants. Pourtant, ces liquides dégagent d’autres substances chimiques quand ils sont chauffés. C’est sur ce fait qu’ils présentent certains risques de maladie chronique dit bronchiolite oblitérante quand ils sont inhalés. Quoi qu’il en soit, l’utilisation des produits aromatisant chauffés comme le diacétyle est surtout la cause de cette maladie. Vous pouvez voir le blog de Taffe-Elec pour en savoir plus.

Abus de la vape : risque de forte dépendance à la nicotine

L’effet le plus néfaste d’un abus de la vape est qu’elle peut entraîner à son consommateur une très forte dépendance en nicotine. En effet, une dépendance se manifeste quand vous approuvez une forte envie d’en prendre encore plus. Ce qui favorise au bout du compte une accoutumance hors norme. Alors que d’après de nombreuses études faites par des spécialistes en santé, l’excès de nicotine dans le sang engendre une altération du développement du cerveau. Scientifiquement prouvée, la nicotine détériore également la mémoire et la concentration. Surtout chez les personnes de plus jeune âge, une consommation excessive de substitut nicotinique risque de diminuer considérablement le contrôle des impulsions. Ce qui entraîne ensuite des problèmes cognitifs et comportementaux dus aux besoins de prendre d’autres drogues à plus forte dose.

À quelle fréquence faut-il vapoter ?

Bien que la fréquence diffère de chaque fumeur à un autre, il existe cependant certains seuils à ne pas dépasser pour éviter les risques d’effets secondaires. Ces désagréments peuvent parfois être une perte de goût, nausées, douleur à la poitrine, déshydratation, fatigue, etc. C’est pour cette raison qu’il faut savoir respecter le rythme idéal de vapotage. En-tout-cas, il vaut mieux s’abstenir de ne pas vaper très régulièrement. En outre, il est aussi important de choisir la bonne cigarette électronique adaptée à ces besoins. Vous pouvez demander l’avis d’un tabacologue afin de connaître la consommation la plus convenable. Pour mieux vous aider, il est recommandé de consulter des spécialistes en kit complet de vaporisateurs selon la catégorie de fumeurs où vous figurez. Gros fumeurs, fumeurs modérés ou fumeurs ponctuels. 

Quitter la version mobile